scroll

Les Apatrides

Texte : Marilyn Perreault

Mise en scène : Marc Dumesnil

Interprètes : Stéphane Bellavance, Marc Mauduit, Marilyn Perreault, Annie Ranger

Résumé de la pièce
 

Les Apatrides raconte l’histoire de la vie pas possible de Elle qui, à l’âge de sept ans, a quitté, en vélo volant, une cellule familiale singulièrement décomposée pour trouver de l’amour et de la compagnie quelque part ailleurs dans le monde. En passant, elle a ramassé Il, son frère adoptif ancien homme-canon, la Dehors Woman, une prostituée un peu usée, et Clock, un itinérant ex-riche. Puis, un jour, Elle s’est arrêtée pour écouter une question qui venait de se poser sur ses lèvres : « Suis-je encore seule ? » Elle n’a pas répondu et a poursuivi son destin.

Extrait du texte de la pièce
 

ELLE

Là-dessus, Elle a sacré son camp. «J’m’en vas danser un tango avec la vie, attendez-moi pas pour souper.» Elle a rembarqué toute seule sur son bicycle, elle l’a tourné vers un point cardinal tout de travers et pffit! disparue… Magicienne malgré elle. Son métier de maman a glissé d’elle comme un vêtement de soie qui fracasse le sol.

Prix et mentions
 

Masque « Révélation de l’année » | Soirée des Masques 2005


Masque « Conception du décor » à Émilie Prenoveau | Soirée des Masques 2005


Nomination « Conception des éclairages » à Martin Gagné | Soirée des Masques 2005

Critiques
 

«Le spectacle Les Apatrides, qui par moments fait lever de terre, est viscéralement théâtral. […] recèle des moments de pur enchantement […] Les images et mouvements se fondent les uns dans les autres grâce aux astuces du metteur en scène Marc Dumesnil, qui réussit à créer des moments de pure magie. […] une délicatesse et un intelligence dans le jeu […] Le Théâtre I.N.K. est physique et acrobatique […] est aussi agile dans ses pirouettes verbales que dans ses culbutes scéniques.»

Ève Dumas, La Presse,, 2003

 

 

« Attendrissants, attristants, atterrants sont les mots que l’auteure et comédienne Marilyn Perreault propose au spectateur. […] cette réflexion poétique sur la solitude et l’enfance est juste et touchante.[…] Les Apatrides est donc un spectacle à voir. »

Sophie Pouliot, Le Devoir, 2003

 

 

«Une aura vivifiante de talent auréole cette pièce franchement étonnante […] ici, tout respire le talent : le texte à la poésie un peu naïve, le jeu habillement clownesque ; la mise en scène éclatée et vivante ; la scénographie soignée ; les éclairages expressionnistes… Tout concourt à rendre ces 90 minutes exaltantes et émouvantes.»

Michel Vézina, ICI, 2005

 

 

« Jouant avec les métaphores du joual, Perreault signe un texte ravissant, tout en trouvailles simples mais non moins poétiques. L’entreprise générale de la toute jeune compagnie réjouit.»

Jade Bérubé, Voir, 2005

 

 

« […] il y a là certes une signature franche et assurée de la part de la jeune auteure, mais aussi de toute l’équipe de conception. […] Il faut aussi souligner le travail de mise en scène de Marc Dumesnil qui a su mettre à profit l’espace dont il disposait et transposer en actions et images- les acrobaties des personnages sont légion- les poétiques cabrioles de la langue des Apatrides.»

Amélie Giguère, ICI, 2003

 

 

«Une première pièce, et pourtant déjà la profondeur des âmes, de petites fusées de poésie, de l’émotion au court-bouillon, des giclées d’humour. Marilyn parle comme une grande de comment devenir soi-même au milieu des autres.»

André Ducharme, L’actualité, 2005

 

 

« Que pouvions-nous demander de plus ? Les texte est brillant, la mise en scène originale et les acteurs tout simplement géniaux. […] Un des aspects intéressants de la production est la combinaison des différents arts qui, en se côtoyant, rajoute de la vigueur au souffle magique qui entoure Les Apatrides. […] la pièce qu’a montée Marc Dumesnil enchante à coup sûr et c’est pourquoi je ne saurais trop vous recommander d’aller voir cette pièce drôle et touchante qui soulève des questions profondes et qui nous fait rêver à ailleurs pour un instant. »

Marie-Josée Charest, voo.ca, 2003

 

 

« C’était un plaisir d’aller voir Les Apatrides […] un beau conte moderne […] un texte très poétique, une poésie construite justement par la déconstruction des mots qui amène des images très très fortes […] beau coup de chapeau à Marc Dumesnil. »

Kim Loyer, CIBL, 2003

 

 

« […] cette fable délicieuse qui raconte avec humour et intelligence, les aventures de jeunes partis découvrir le vaste monde à la recherche de sens et de reconnaissance, saura interpeller notre public. […] La lecture du texte Les Apatrides a littéralement conquit notre public adolescent ! »

Lysane Gendron, directrice générale de la RENCONTRE THÉÂTRE ADOS

 

 

« C’est avec émotion et rire que le public a reçu cette création. Les commentaires entendus après la représentation ont insisté sur la qualité et la beauté du texte, le rythme, l’humour et l’originalité de la pièce, la profondeur du message véhiculé. .»

Michèle Rouleau, coordonnatrice du Festival de théâtre à l’Assomption

Les représentations

8 Février 2018
9 Février 2018
12 Février 2018

Équipe complète

Texte
Marilyn Perreault
Mise en scène
Marc Dumesnil
Assistance à la mise en scène
Claudio Buono
Interprètes
Stéphane Bellavance, Marc Mauduit, Marilyn Perreault, Annie Ranger
Concepteurs
Martin Gagné (éclairages), Émilie Prenoveau (décor), Martin Marier (musique) et Marie-Soleil Lavoie (costumes)
Participants à certaines étapes de la production
Frédéric-Antoine Guimond et Alexandre Daneau